Pourquoi opter pour les masques en tissu ?

Pourquoi opter pour les masques en tissu ?

Depuis que le coronavirus a repris en France, le port d’un masque de protection est obligatoire dans plusieurs régions. Le public se trouve ainsi devant un large choix de masques. Lequel choisir ?  Un masque chirurgical ? Un masque FFP ? Ou un masque en tissu ?  Chaque type de masque a ses avantages et inconvénients mais ici, nous allons plus parler du masque en tissu et des raisons pour lesquelles ils peuvent être plus intéressants.

Le masque en tissu est économique

Le masque en tissu est un masque lavable et réutilisable. Selon la validation des autorités compétentes telles que la DGA et l’IFTH, les masques en tissus peuvent être validés entre 5 et 50 lavages.  Leurs prix varient selon le fabriquant, la qualité du masque et le tissu utilisé mais dans tous les cas, ils reviennent moins chers que les masques chirurgicaux et les masques FFP. Un masque en tissu lavable 30 fois sur le site de Masque Barrière Covid revient par exemple à 0.09€ par utilisation. Ce type de masque est économiquement avantageux pour les familles et les entreprises qui emploient de nombreux salariés, la quantité des masques commandés pouvant encore jouer sur le prix. Par ailleurs, le masque en tissu a également d’autres avantages que ne possèdent pas les autres types de masques.

Des masques écologiques

Pour une protection optimale contre le COVID-19, les autorités sanitaires recommandent au public de changer de masque au bout de 4h. La quasi-totalité de la planète étant contaminée par le virus, on ne pourrait pas compter le nombre de masques que chaque pays devrait produire ou acheter si on utilisait tous des masques chirurgicaux ou FFP. Outre l’impossibilité de fournir une telle quantité de masques, le monde pourrait se retrouver avec une quantité astronomique de masques usés, un nouveau type de pollution qui sera difficile à contrôler. Les masques en tissu qu’on peut réutiliser plusieurs fois réduisent de manière significative l’impact environnemental de l’usage des masques auquel on ne peut pas se soustraire aujourd’hui. Certains types de masques comme ceux en polyester peuvent encore être réutilisés à des fins de nettoyage après avoir servi de masques de protection après avoir été désinfectés.

Les masques en tissu ont également l’avantage d’être plus esthétiques et il est plus facile de les faire porter par les enfants grâce à leurs multiples coloris. Néanmoins, il faut savoir que les masques en tissu sont réservés à certains usages en dehors de quoi, ils ne pourraient pas protéger leurs utilisateurs.

Choisir son masque selon le contexte

Mis à part le nombre de lavages, les masques en tissus sont aussi classés dans quelques catégories qui déterminent leurs usages. Les masques de type UNS1 (Masques à Usage Non Sanitaire de catégorie 1) sont par exemple destinés aux personnes qui sont en contact régulier avec le public. Ils ont une efficacité de filtration des particules de 3 microns supérieure à 90%. Les masques de type UNS2 (Masques à Usage Non Sanitaire de catégorie 2) sont adaptés à ceux qui ont un contact occasionnel avec d’autres personnes. C’est le type de masque qu’on porte en milieu extérieur ou pour aller au bureau par exemple. Leur efficacité de filtration des particules de 3 microns est supérieure à 70%. Bref, pour se protéger dans un milieu hospitalier, le masque en tissu n’est pas adapté. De même, ils ne sont pas faits pour les personnes malades. Enfin, il faut respecter les consignes d’entretien et de lavage préconisés par le fabriquant pour maintenir la qualité du masque en tissu.